La seule arme du général, créer les dissidences au sein du mouvement abolitionniste, peine perdue d’avance

2015_05-biram_dah_abeid-couv

Notre président fondateur de la médiocrité, initiateur et patron du génocide biométrique, l’unique propriétaire de nos terres, de nos oasis, de nos fleuves, de nos mers et autres ressources naturelles vendues et gérer à sa guise.

Le président du dialogue à huis clos, de l’accélération et de l’amplification de la corruption et de la gabegie en Mauritanie, le président du clientélisme, du favoritisme clanique au détriment du mérite et de la compétence s’agite depuis encore l’éclatement du déguerpissement des pauvres « Gazraouis » Bouamatou le 29 juin 2016 dans les conditions inhumaines que nous connaissons toutes liées à une comédie de la rencontre du sommet Arabe, qui fut un fiasco total car l’illusion de se bomber le torse ou de clamer son Arabité a éclaté en cuisant échec ne laissant que chimère, amertume et désolation .

Le 30 juin 2016 il s’en est suivi l’arrestation arbitraire et sans fondement des membres de l’Initiative pour la résurgence abolitionniste (IRA), il s’agissait pour les renseignements et le directeur Mohamed Ould Meguett , de régler ces comptes et de décapiter le mouvement de Biram Ould Dah Ould Abeid.

Tous les cadres et responsables ont été arbitrairement arrêtés chez eux ou à leur lieu de travail ou dans la rue puis condamnés, tenez-vous bien en flagrance au lieu où avait eu le déguerpissement sans même une certaine hauteur et indépendance de notre justice , ce qui lui valu d’être la risée du monde et la honte de l’Afrique et du monde Arabo-musulman.

Nous connaissons la suite, du déplacement de ces innocents jusqu’à leur récent jugement à Zouerate dont 10 d’entre eux, mis en liberté et trois d’entre eux toujours injustement en prison pour une raison simple de ne pas montrer les traces encore visibles de leurs tortures à la suite de la gifle judiciaire donnée par le Président Biram au général Aziz.

Le Président Biram Ould Dah Ould Abeid avec son Vice-Président Brahim Ould Bilal Ramdane se sont vite rendu aux Etats unis pour le prix du département d’état Américain et cela fut une très belle occasion de mener à partir de l’étranger une offensive diplomatique sans précédent, d’abord en Afrique, aux USA , puis en Europe, en interjectant une plainte en France sur la base de la compétence universelle pour actes de tortures et barbaries en Mauritanie contre les militants de l’IRA.

C’est donc ce travail d’envergure, de qualité et de lobbying en Europe que le président de l’IRA Biram ould Dah Ould Abeid a réussi à convaincre les Européens sur l’absolue nécessité de la libération de ces compatriotes et cela n’est absolument pas du gout et du simple vouloir de notre justice inféodée au pouvoir de Mohamed Ould Abdel Aziz.

En vérité si les militants de l’IRA sont aujourd’hui en liberté c’est bien grâce à toute cette synergie de lutte et de mobilisation qui ont conduit à l’échec diplomatique du pouvoir de Nouakchott.

A défaut de pouvoir faire abdiquer et de décapiter le mouvement par cette tentative « Gazraouie», le voilà encore imaginer une autre tentative de dissidence et de manipulations pour mettre en mal le mouvement ou essayer à tout prix , de fragiliser Biram Ould Dah Ould Abeid que pourtant rien ne pourra arrêter si ce n’est la volonté d’Allah.

Dans les coulisses de nos institutions étatiques et dans certains salons de Nouakchott, les bruits de bottes se font sentir et les liasses de biais prêts à tomber pour que les prétendants ou les futurs candidats à une dissidence au sein de l’IRA puissent bénéficier rapidement de la bénédiction du général Mohamed Ould Abdel Aziz et de ses largesses pour abattre l’IRA et son dirigeant charismatique.

C’est vraiment méconnaitre désormais non seulement la détermination de l’homme mais c’est aussi ignorer ses appuis et son élan populaire que plus rien ne pourra altérer.Mr Biram Ould Dah Ould Abeid brille par sa bravoure, par son discours audible et par ses seules méthodes pacifiques , qui ébranleront le système raciste et esclavagiste en Mauritanie en créant les conditions de l’unité nationale de toutes composantes et des régions.

Vouloir encore lui opposer d’autres Louleid Ould Said, cela n’est nullement pas surprenant de la part d’un pouvoir aux abois mais nous serons tous prêts à les affronter mais cette fois ci de la manière la plus rigoureuse. Qu’Allah sauve IRA et que le pouvoir du mensonge soit vaincu par la grâce d’Allah

Sidi Ould Baye
Patriote incontestable

Source : http://www.ocvidh.org/article.php?sid=9642

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *