BIRAM DA ABEID PRESIDENT IRA MAURITANIE « Le Gouvernement Mauritanien doit revenir à la raison…»

Depuis sa sortie de prison en mai dernier Biram Da Abeid est en tournée pour remercier la communauté internationale pour son soutient infaillible .A quelques jours de son retour dans son pays votre quotidien le témoin l’a accroché pour un entretien .L’opposant Mauritanien revient sur la situation actuelle de son pays avec la libération

André Barthélemy s’adresse à S.E.M Mohamed Ould Abdel Aziz Président de la République Islamique de Mauritanie

Lyon, le 18 novembre 2016 Monsieur le Président, Alors que se déroule en République Islamique de Mauritanie, à Zouérate, à plusieurs centaines de kilomètres de la capitale, le procès en appel de 13 membres de l’association IRA ( Initiative pour la Résurgence du mouvement Abolitionniste), Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme (AEDH) exprime

Mobilisons-nous pour soutenir les 13 membres d’IRA-Mauritanie qui seront jugés en appel.

Appel à la mobilisation générale à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, à l’occasion de l’ouverture du faux « procès en appel », ce 14 novembre 2016 des 13 otages abolitionnistes du pouvoir du général Ould Abdel Aziz, qui sont membres IRA-Mauritanie. Il est inadmissible, voire inacceptable qu’en ce fin de l’an 2016, un

Alkarama fondation : M. Michel Forst Rapporteur spécial sur la situation des défenseurs des droits de l’homme Haut Commissariat aux droits de l’homme

Alkarama fondation : M. Michel Forst Rapporteur spécial sur la situation des défenseurs des droits de l’homme Haut Commissariat aux droits de l’homme Office des Nations Unies à Genève 8-14 Avenue de la Paix 1211 Genève 10 Copie à :          Rapporteuse spéciale sur les formes contemporaines d’esclavage, y compris leurs causes et conséquences ; Rapporteur spécial sur

Mauritanie 2016 : DIALOGUE NATIONAL INCLUSIF OU RACISME INSTITUTIONNEL ?

Sous le haut patronage de son Excellence Mohamed Ould Abdel Aziz, s’est tenu, en République Islamique de Mauritanie, un « forum » dénommé « Dialogue National Inclusif ». Ce dernier avait vocation, en notre sens, de rassembler les composantes de la « mosaïque multiculturelle mauritanienne » aux fins d’asseoir une manière de «pacte social nouveau », expurgé de la « négrophobie raciale ambiante » ;

Corruption et répression en Mauritanie : la France doit sortir de son silence

Plusieurs députés français se rendent en visite officielle en Mauritanie du 4 au 9 septembre. Quel est le but de ce voyage ? Qui vont-ils rencontrer ? Selon la seule information officielle disponible, le discours de l’ambassadeur de France en Mauritanie du 14 juillet 2016, « deux délégations de l’Assemblée nationale française – le

ANTIESCLAVAGISTE : L’ACTIVITÉ LA PLUS CRIMINELLE EN MAURITANIE !

Il n’est pas bon d’être défenseur des droits de l’homme en Mauritanie. Il est encore plus dangereux d’être un défenseur des droits de l’homme antiesclavagiste. C’est le crime le plus élevé en Mauritanie. Pire que l’assassinat en série et à l’atteinte à la sûreté de l’Etat. Appartenir à une organisation comme IRA qui lutte

Nous appelons les dirigeants arabes à prendre leur responsabilité.

Nous appelons aux dirigeants du monde Arabe qui vont  se rendre  à Nouakchott pour le 27ème sommet de la ligue arabe prévu le 25 juillet 2016 à prendre à bras le corps la question de l’esclavage, du  racisme, de l’exclusion    qui frappent  les noirs dans les pays qu’ils dirigent. On ne peut continuer

Reportage : Un jour au secteur 21

Le mercredi 29 Juin 2016, les autorités décident de faire déguerpir une gazra, sise à quelques encablures de l’hôpital ophtalmologique Mohamed ould Bouamatou, habitée par plus de quatre cents familles de pauvres harratines. Sur leur histoire, les avis sont mitigés. Selon certains déguerpis, ils seraient là depuis largement plus d’une décennie, alors que, pour

Mauritanie – Arrestations, détentions arbitraires et torture de défenseurs des droits de l’homme

Monsieur le Rapporteur spécial, Nous avons l’honneur de porter à votre attention la présente communication relative au cas de MM. Amadou Tidjane Diop, Balla Touré, Hamady Lehbouss, Ahmed Amarvall, Khattry M’Bareck, Mohamed Daty, Jemal Beylil, Ousmane Anne, Ousmane Lô, Abdallahi Matallah Seck, Moussa Biram, Abdallahi Abou Diop et Mohamed Jaroullah, militants au sein de