Tunisie, ö ma douce Tunisie, est- ce la dégringolade ultime ou, au contraire, la relance en douceur de ta révolution?

DSC05230

                                                              Ezzahra le 15janvier2011
Cinq années. Un quinquennat. une demi-décennie . Tout ce temps a déjà filé entre nous et notre devenir en instance de se former , de se construire et de nous rendre nos rêves envolés.
17 décembre 2010 – 14 janvier 2011 / deuxième quinzaine de décembre 2015.
Que de choses et d’événements avons- nous vécus! Que de doutes,voire de déceptions, avons-nous à refouler! Que de sang! Que de souffrances et de douleurs!
Combien d’entre nous avons-nous vécu au fil des jours sur le fil du rasoir, oscillant entre espoir et désespoir , entre révolte et acceptation , entre envol et abandon?
Combien de poèmes avons-nous applaudis ? Combien de de faux-discours avons-nous avalés? Combien de charlatans ,de faussaires , de trafiquants , de vendus , de rusés ,de manipulateurs ,de grands et petits despotes ,et de renards lépreux avons-nous eu à nourrir?
Combien de fois avons-nous cru que nous étions les meilleurs , les élus , l’avant-garde internationale ,la marque-déposée du siècle qui commence, l’avenir radieux qui se construit,la marche sûre ,pacifique et paisible vers nos lendemains qui chantent,l’accélération de l’histoire à la rencontre de notre humanité humaine ,   citoyenne et digne?Et combien de fois nous sommes-nous ,nous mêmes ,insultés ,dépréciés et traités de tous les noms d’oiseaux?
Comme toi ,ma Tunisie ,ma douce Tunisie , je ne sais plus où donner de la tête ,que faire et si j’ai effectivement bien fait !
Comme toi je ne reconnais plus mes gens ,mes jeunes ou du moins beaucoup d’entre eux.
Comme toi je trébuche de plus en plus souvent ,je vacille et je perds le sens de l’orientation.
Nous nous sommes levés contre le chômage et  pour l’emploi et le faite est que nous avons maintenant plus de chômage et beaucoup moins d’emploi !
Nous nous sommes levés contre la maltraitance et pour la dignité et notre dignité est toujours bafouée et de plus en plus menacée : il n’y a qu’à prendre connaissance des rapports sur la torture et les mauvais traitements pour s’en convaincre . Et si cela ne suffit pas il n’y a qu’à suivre deux ou trois plateaux de télévision où des « communicateurs « chevronnés et reconnus » s’évertuent à nous manipuler par la peur et à réclamer à cor et à cri que nous devons oublier nos droits et libertés pour garantir notre sécurité et qui qualifient les défenseurs des droits de l’homme de défenseurs du terrorisme ;
Nous nous sommes levés pour les libertés , les droits et un état de droit et ce qu’on réalise quotidiennement c’est que la corruption s’aggrave de jour en jour ,que le clientélisme et le népotisme ne font que s’amplifier,qu’au nom de la lutte contre le terrorisme les descentes se font de plus en plus musclées et sans discernement,que nos jeunes se voient de plus en plus muselés.
Nous avons cru dans notre destin et avons visé la lune ,et de fait nous n’avons gagné que le ricanement des trafiquants ,corrompus et malpropres .
On nous a félicités pour notre révolution exemplaire et beaucoup se sont précipités pour en parler comme si elle était leur oeuvre (« nous avons fait une révolution » disaient – ils à raison et surtout sans raison!) et autant de gens se mettent à parler de la même révolution comme si elle n’était que le fait de bandits des quatre chemins ou de vendus à des forces occultes étrangères.
Notre patrimoine est pillé et réduit en cendre devant nos yeux !
Mais d’un autre côté des rayons de soleil me chatouillent et me disent : ne vois-tu pas que notre peuple reste quand même debout et se remet à lutter chaque fois où l’on pense que sa fougue et sa volonté se sont éteintes?Ne vois-tu pas nos artistes ,poètes ,jeunes intellectuels ainsi que nos femmes continuer à être créatifs ,et confirmer qu’ils ont appris à ne compter que sur eux-mêmes? Ne vois-tu pas cette adolescente qui s’est mobilisée presque toute seule pour dénoncer  » l’abattage »monstrueux du patrimoine de sa ville?Ne vois-tu pas ces associations de la société civile qui se mobilisent par dizaine pour défendre nos droits et libertés? Ne vois_tu pas nos soldats qui défient les dangers et font face avec une bravoure inégalable?Ne vois-tu pas ces mères courage qui défient l’injustice et l’iniquité ?N’entends-tu pas ce bruit qui sourd dans les profondeurs et qui annonce un déferlement salvateur?

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *