Découverte : Musique pop d’Algérie

On trouve parfois des petites perles sur internet. Ici on vous laisse découvrir une superbe playlist regroupant des morceaux « pop » d’artistes algériens d’une autre époque. On y entend des morceaux très originaux d’artistes divers sachant adapter et/ou réinventer des genres musicaux. Du rock, au rock psychadélique, du funk, en passant par le reggae, en langue

Festival Ciné-Palestine (FCP) en Ile-de France

Jusqu’au 5 juin se tient, à Paris et en Seine-Saint-Denis, le Festival Ciné-Palestine. Un festival qui présente pour sa deuxième édition une dizaine de films palestiniens de petites et de grandes productions. Les objectifs de ce festival sont multiples : ouvrir le regard du public et des professionnels sur les richesses de « ce » cinéma, richesses qui figurent une

Radhouane El Meddeb – « Au temps où les arabes dansaient… »

Le 14 mai 2016 à 20h30, quatre danseurs du ventre se sont produits dans la Grande Salle du Centre Pompidou. C’est, le « chorégraphe – interprète » franco-tunisien, Radhouane El Meddeb  qui les a amené « Au temps où les arabes dansaient… ». Dans ce spectacle, Radhouane El Meddeb ressuscite et questionne une pratique bien connue : la danse du

Sidiki Diabaté : du mandingue au rap

Aujourd’hui on découvre Sidiki Diabaté, jeune multi-instrumentiste malien, fils du célèbre joueur de kora Toumani Diabaté. En plus de prendre la relève de son père dans la maîtrise du kora, Sidiki s’impose, aux yeux de la nouvelle génération occidentale, comme un représentant de la musique africaine. Son morceau « Inianafi Debena » l’a propulsé sur le devant de

Mars et Avril / Sélection culturelle d’Afrique et d’Orient en Ile de France

CINÉMA Lundi 21 mars 2016 Avant-Première La Vallée de Ghassan Salhab Institut du Monde Arabe Sur une route de montagne au Liban, un homme se relève d’un accident de voiture. Choqué et en sang, il erre jusqu’à un véhicule en panne et aide ses quatre occupants à le réparer. Devenu amnésique, le groupe prend soin

Le Musée de l’Immigration ouvre « les Frontières »

Le Musée de l’Immigration à la Porte Dorée de Paris propose une exposition didactique autour de la notion de frontière. Vidéos, témoignages, affiches de films, œuvres d’art- tel le Borne-frontière de Brancusi- documents historiques, œuvres littéraires et tableaux explicatifs tentent d’étayer et de répondre aux problématiques posées par l’application du terme dans la réalité.  Une

Interview du contre-ténor congolais Serge Kakudji à propos de « Coup Fatal » – Des boulevards européens aux rues de Kinshasa

« Coup Fatal » est un spectacle magistral qu’on ne peut définir. Danse, musique, chant, décors, rythment un phénomène/ovni scénique. Une oeuvre dans laquelle certains grands opéras (Gluck, Haendel, Bach,) sont assénés de percussions congolaises, où le paysage européen se trouve réchauffé par les échos de Kinshasa, aspiré par la joie de vivre d’un pays – représenté

Biennale des photographes du monde arabe contemporain, Derniers jours

Vous avez jusqu’à demain pour aller voir la magnifique biennale des photographes du monde arabe contemporain, qui se tient principalement à l’institut du monde arabe et à la maison européenne de la photographie. Six autres espaces à Paris présentent également des photographes de la biennale : la Mairie du IV, la Galerie Binôme, Graine de

Débat : « La sagesse soufie, inspiratrice pour notre temps ? » à l’IMA

Ce jeudi 7 janvier signera le retour des Rencontres philosophiques sur l’Islam animées par Abdennour Bidar dans le cadre de Jeudis de l’IMA. Cette fois-ci, les rencontres se demanderont: Comment la sagesse soufie, héritée et renouvelée, peut-elle inspirer une vie spirituelle pour notre temps ? « C’est avec la théologie qu’Abdennour Bidar a choisi de dialoguer aujourd’hui en

Projection : « Yeelen » (La Lumière) de Souleymane Cissé

Le Forum des images vous invite à découvrir ou redécouvrir le film lumineux de Souleymane Cissé, « Yeelen ». Ce film avait reçu le prix Spécial du Jury au Festival de Cannes en 1987. Souleymane Cissé devenait ainsi le premier cinéaste africain à avoir été primé à Cannes pour un long métrage. Le film invite à une plongée fantastique au coeur